1945 - 1973 L'essor de FM
Retour aux périodes

À propos

L’émergence de la manutention aux États-Unis à la fin du XIXème siècle se fait sentir en Europe au début des années 1900, lorsque les premiers palans à chaîne traversent l’Atlantique et révolutionnent les usines françaises.

L’entreprise Fenwick, société familiale d’import-export fondée en 1862 par Noël Fenwick, est alors florissante. Grâce à son partenariat avec une société américaine, dont elle assure la commercialisation des produits, Fenwick est la première entreprise française à proposer les palans à chaîne à ses clients.

Ainsi commence la grande aventure de la manutention Fenwick qui a contribué à écrire l’histoire de l’industrie en France et que nous vous invitons à  découvrir à travers ce musée virtuel.

Notre projet patrimonial :

Nous partageons ici, le résultat d’un captivant travail d’enquête, de recherche historique, de collecte d’archives et de témoignages de collaborateurs anciens ou présents. Véritable musée virtuel, le site « les chariots Fenwick – une histoire en mouvement » se propose de vous faire découvrir ou redécouvrir les grands moments de notre histoire, de la grande Histoire et de notre patrimoine à travers nos métiers, nos chariots emblématiques et bien plus encore.

Notre aventure commune est le fruit de rencontres, d’innovations technologiques et de l’histoire des hommes et des femmes qui ont œuvré et qui œuvrent toujours avec engagement, compétence et fierté pour notre marque de chariots élévateurs emblématiques.

C’est sur ce passé exceptionnel que nous nous appuyons pour continuer à bâtir notre belle aventure humaine et commerciale. Notre histoire est en mouvement, elle continue de s’enrichir et elle est ainsi un formidable moteur pour l’avenir.

Remerciements :

Nous adressons tout d’abord nos remerciements particuliers à Jean-François Vène, Directeur Général de Fenwick S.A. pour nous avoir accueillis et ouvert les archives historiques de l’activité manutention Fenwick conservées en ses murs. Beaucoup de photos utilisées pour enrichir ce musée proviennent du fond patrimonial Fenwick SA. Nous remercions également les archives nationales du monde du travail, le Conservatoire des Arts et Métiers et tous les professionnels investis dans la réalisation de ce musée.

Nous remercions chaleureusement nos témoins qui ont généreusement donné de leur temps et partagé leurs souvenirs : (par ordre alphabétique)

Messieurs Jürgen Baumann, Jacques Belin, Paul Charcusset, Jean Clasquin, Dominique Hays, Jacques Henry, Christophe Lautray, Jean Mori, Dominique Rousseau et Jérôme Wencker.

 

Contact Fenwick-Linde : Delphine Pennec // delphine.pennec@fenwick-linde.fr

 

%
Tournez votre écran
pour profiter
de la visite